Biologie totale : les prophètes du grand complot

Après avoir été accusée de pousser des patients cancéreux à s’éloigner de la médecine, la Biologie totale multiplie les dérapages scabreux. Certains de ses théoriciens virent à la paranoïa et dénoncent un grand complot sanitaire, sur fond de polémique autour du vaccin H1N1. Chloé Andries est allée laisser traîner ses oreilles dans une de leur conférence. Un article paru dans Le Soir.

«  Par le vaccin de la grippe H1N1, c’est un véritable génocide silencieux qui s’opère. Une partie de la population a déjà été stérilisée sans le savoir (…) Nous devons nous mobiliser, car bientôt, nous ne pourrons même plus communiquer » Voilà le genre de propos apocalyptiques tenus vendredi dernier à Bruxelles devant une petite centaine de personnes par Jean-Jacques Crèvecoeur.

Depuis plusieurs années, ce physicien belge inquiète les organismes et associations de lutte contre les dérives sectaires, qui dénoncent les risques de santé publique induits par la Biologie totale et la Nouvelle Médecine Germanique, mouvement auquel il appartient. Ce courant alternatif remet en cause la médecine traditionnelle et prétend que la maladie résulte d’un conflit interne qu’il convient de résoudre. En Belgique, plusieurs actions en justice sont en cours contre des praticiens soupçonnés d’avoir poussé leurs patients atteints d’un cancer à arrêter leur traitement. En juin prochain, un procès se tiendra à Liège, après le décès de madame S. des suites d’un cancer de l’estomac soigné uniquement par cette pratique.

Camps de concentration

« Jusqu’ici, les promoteurs de la médecine nouvelle et de la Biologie totale se focalisaient sur la problématique thérapeutique, s’inquiète Sandrine Mathen, du Centre d’information et d’avis sur les organismes sectaires. Mais pour la première fois, certains d’entre eux basculent dans le discours conspirationniste, antisociétal. Cela risque de faire sombrer une partie du public dans la méfiance systématique des institutions, décuplant ainsi les risques de santé publique ».

Ainsi, pour Jean-Jacques Crèvecoeur, la pandémie de grippe porcine n’est autre qu’une machination des gouvernements destinée à exterminer une partie de la population. En novembre dernier, dans une émission de Radio-Canada, il affirmait clairement : « Un certain nombre de guillotines ont été fabriquées pour équiper les camps de concentration où on mettra ceux qui refusent la vaccination (contre la grippe H1N1) ».

Alors, ce vendredi, à Bruxelles, on lui a demandé de préciser sa vision : « Cet automne, je pensais que nous allions vers un génocide spectaculaire. Mais je me suis trompé, cela se passera différemment. En revanche, oui il existe bel et bien des camps de concentration. La FEMA (Federal emergency management agency) en a déjà créé 600 et je sais que la question de la réduction de la population est débattue par les dirigeants dans des réunions parallèles, comme à Davos ou à Copenhague. » Une information que nous tentons toujours de vérifier…

Jean-Jacques Crèvecoeur n’est pas le seul à verser dans ce registre apocalyptique. Le fondateur de la Nouvelle médecine germanique, Ryke D. Hamer, indiquait en août dernier sur internet : « les opposants à la vaccination seront incarcérés dans des camps de concentration (…) dont ils pourront sortir à condition d’accepter l’implantation de la puce (électronique, NDLR).»

Refus des vaccins

Difficile de croire ce qui ressemble à des fantasmes nés d’esprits paranoïaques. Pourtant, les conférences de Crevecoeur et consorts rassembleraient chacune entre 100 et 200 personnes, selon Sandrine Mathen. Ce vendredi, à Bruxelles, l’homme parlait devant un public conquis. L’intitulé du jour : « Comprendre le système immunitaire et les microbes ». Tableaux powerpoint à l’appui, l’homme a donné un cours s’apparentant à de la « médecine » vulgarisée, où il qualifie entre autres la pratique de Pasteur de « criminelle », réfutant ses thèses, enjoignant le public à refuser toute vaccination, y compris pour les maladies infantiles. Selon Oberdan Leon, directeur de l’institut d’immunologie médicale de l’ULB, « ces théories sont de l’ordre de l’affabulation. Il est proprement criminel de plaider pour l’arrêt de la vaccination, qui protège bel et bien l’individu. »

Alors pourquoi les discours des hérauts de la Biologie totale et de la Nouvelle médecine germanique parviennent-ils à toucher un public ? Méfiance vis à vis des lobbys pharmaceutiques, lacunes de la médecine allopathique qui peine à prendre en compte la dimension psychologique de la maladie : autant de brèches dans lesquelles s’engouffrent à loisir ces nouveaux guérisseurs du XXIe siècle.

Publicités
Be the first to start a conversation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :