Vivre dans des conteneurs

Posted on 23 janvier 2014 par

0


Des conteneurs maritimes transformés en habitation et installés sur les toits de garage ? Ce sera peut-être bientôt réalité à Jambes. Un article de Géraldine Vessière, Le Soir, 23 janvier 2014.

Projet La Passerelle-situation projetée-2Constats:

1. L’accès au logement est de plus en plus difficile.

2. Les espaces au-dessus des blocs de garage sont des espaces perdus.

3. Des conteneurs maritimes peuvent facilement être emménagés en habitation, moyennant quelques modifications comme percer des fenêtres et installer l’eau, l’électricité et une bonne isolation.

4. Des conteneurs sont régulièrement envoyés, chargés, de Chine pour être revendus en Europe une fois la cargaison livrée…

Fort de ces observations, le CPAS de Namur en collaboration avec l’association Une Main tendue, qui aide les plus démunis, la SPRLU Garmar, qui possède des garages à Jambes, et l’AIS namuroise Gestion-Logement-Namur ont lancé le projet La Passerelle. Objectif : créer des logements de transition légers pour accueillir et faciliter la réinsertion de personnes en situation de précarité. « Ces conteneurs ne seront pas des cages à lapin. Ils seront bien isolés, bien éclairés, auront des fenêtres… » précise Philippe Defeyt, président du CPAS de Namur. Et de poursuivre : « Nous pourrions aussi utiliser cette première expérience pour tester d’autres types de modules légers. » Au total, 10 flats de 30m² pour une à deux personnes seront ainsi créés, le tout pour un coût estimé à 450.000 euros.

L’idée d’aménager des conteneurs n’est pas neuve. Des projets de ce genre ont déjà vu le jour, que ce soit pour la création de résidences secondaires, de kots d’étudiants ou d’abris de jardin. En Belgique, l’entreprise de formation par le travail d’Amay, COF, propose depuis juin 2013 de transformer des conteneurs maritimes en habitations ou en bureau pour un prix commençant à 30.000 euros. Dans 11,85m de long, 2,05m de large et 2,45m de haut, ils parviennent à installer une chambre, un coin-cuisine, une cabine de douche, ainsi qu’un WC. Avantages : aucun travail de terrassement n’est nécessaire, le lieu peut être rapidement créé -en environ 8 semaines- et les conteneurs peuvent être aménagés dans un hangar pour ensuite être transportés sur le lieu où il sera installé.

cof.be

Image coupe de face et plans

 

Lire les autres articles de la série

La crise du logement: Etat des lieux

Economie et solidarité: quelques avantages de l’habitat groupé

Le Squat, solution officielle au manque de logement?

Immeubles inoccupés : attention aux sanctions

Le gardiennage : une solution à court terme mais critiquée

Logements sociaux partiellement auto-financés

Etterbeek démembre ses biens

Senior cherch. Étud. Serv/Logmt

Quand la baraque est un château

Vivre léger

La coloc, pas que pour les étudiants

Le viager

Publicités
Posted in: Société