Zoom sur quelques maisons nationales

Posted on 28 juillet 2012 par

0


Les JO sont l’occasion pour 204 pays participant de se montrer sous leurs plus beaux atours. Plusieurs maisons nationales ont établi leurs quartiers à Londres pour la durée des Jeux. Seules une quinzaine d’entre elles sont cependant accessibles au public. Les autres ont préféré une version plus discrète pour un public trié sur le volet, comme les Chinois. Zoom sur certaines de ces initiatives. Un article de Géraldine Vessière paru dans L’Echo.

La Heineken House accueille certains soirs jusqu’à 6000 fans, parfois tout d’orange vêtus, venus acclamer leurs médaillés et festoyer au rythme de la musique batave.

La maison des Hellènes
Malgré la situation économique du pays, la chambre de commerce anglo-hellénique a décidé en dernière minute d’avoir une maison olympique à Londres. Installée au Carlton Club, siège des conservateurs et un des plus anciens clubs londoniens, elle a programmé des événements musicaux, une conférence sur la crise grecque, un événement organisé par l’association des exportateurs panhelléniques, ou encore une réunion sur les opportunités d’investissement dans le secteur high tech grec, « un secteur qui rapporte un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros par an, » souligne, Harris Ikonomopoulos, President de la chambre de commerce anglo-hellénique et porteur du projet. Pas de champagne ni de spécialités grecques par contre, finances obligent, mais « nous offrons l’hospitalité. Nous voulons lutter contre cette diabolisation dont nous faisons l’objet. Nous ne voulons pas occulter les problèmes, nous souhaitons rétablir une image juste de la situation, en offrant un espace de discussions et de réflexion sur la situation de la Grèce et la manière de relancer son économie, » s’emporte Harris Ikonomopoulos.

L’Africa village
Pour la première fois, les 53 comités nationaux olympiques africains ont uni leurs forces sous une seule bannière: l’Africa village. Installé à Kensington Gardens, le lieu sera divisé en deux. L’Africa Land, accessible au grand public et abritant les stands de 15 à 20 pays et sera un lieu de concerts, de défilés, de danse et de restauration, et L’Africa House, réservé aux VIP (athlètes, officiels partenaires…). Objectifs: la promotion du sport en Afrique et sur le continent. « Nous représentons un quart des comités olympiques nationaux, souligne Laurent Bagnis, porte-parole. Et nous aurons environ un millier d’athlètes présents à Londres cet été. En 2008, le continent a gagné 40 médailles, dont 12 d’or. Cela vaut la peine d’être souligné. »
Derrière ce village plane aussi le désir de voir un jour le continent héberger les JO. « Le Maroc ou l’Afrique du Sud notamment seront bientôt en position d’accueillir les jeux. Il faut donc commencer dès maintenant à assurer une plus grande visibilité et présence du continent lors de ces événements », indique Laurent Bagnis, porte-parole.

Casa Brasil
Hôte des JO de 2016 et de la coupe du monde de football en 2014, la « maison Brésil » risque d’être assaillie par des entreprises offrant leurs services. Installée à Sommerset House, elle a élaboré un copieux programme mêlant culture, sport, affaires et politique. Des rendez-vous ont été bouclés avec d’éventuels sponsors et fournisseurs pour les Jeux de 2016, mais, selon Patricia Hespanha, directrice du comité organisateur Rio 2016, il est toujours possible de caser quelques rencontres, car il y a encore des contrats à prendre.

Heineken House
La plus ancienne des maisons olympiques est née en 1992 des besoins du comité olympique hollandais d’ avoir un sponsor et du refus de Heineken d’être associé aux événements sportifs proprement dits. Etre présent à l’après-sport par contre ne lui posait par contre pas de problème.
Installée dans le magnifique Alexandra Palace, elle met davantage l’accent sur le côté festif que sur les rendez-vous d’affaires. Craignant un afflux massif de visiteurs, les organisateurs ont pour la première fois mis en place un système de tickets afin de limiter les entrées. Cela n’empêche pas quelque 6000 fans de s’y rendre, nombreux tout d’orange vêtu, pour acclamer leurs médaillés.

Sotchi Park

Au départ, les Russes voulaient installer un palais impérial russe à Marble Arch. Le projet ayant été refusé par les autorités, ils sont venus avec l’idée d’une patinoire géante. Mais toujours pas question de l’installer sur Marble Arch. Après de nombreuses tergiversations, le projet s’est croncrétisée à Kensington Gardens. Avec un budget de, selon la rumeur, quelques 20 millions d’euros, les Russes ont développé tout un programme destiné à promouvoir les Jeux d’hiver de Sotchi de 2014. Russia.Park sera un lieu extérieur de pic-nic, de manifestations culturelles et sportives. Le pavillon de 6000m² de Sochi.Park offrira quant à lui un tour virtuel de la Russie et de Sotchi sous la neige ainsi que des spectacles de patinage artistique sur une patinoire géante. L’entrée est payante.

La « Belgium House »: vitrine du plat pays pendant les jeux

Publicités