Afghanistan, Asie centrale, quoi de neuf ?

Posted on 9 mai 2011 par

0


Entre les steppes et les montagnes, l'échiquier des puissances

Dans « Le Grand Jeu », traduit par Gerald de Hemptinne, le journaliste britannique Peter Hopkirk livre des clés essentielles pour comprendre l’Afghanistan, le Pakistan et l’Asie centrale alors qu’avec la mort d’Oussama Ben Laden, l’actualité se précipite une fois de plus dans cette région.

Depuis toujours, l’Asie centrale est l’échiquier sur lequel plusieurs puissances se mesurent et tentent d’étendre leur pouvoir ou d’accroître leur influence. Depuis Alexandre le Grand, les Persans, les Ottomans, les Chinois, les Russes, les Britanniques sont partis à l’assaut des montagnes et des déserts qui s’étendent du Caucase au Tibet.

Grand spécialiste de la région, le journaliste britannique Peter Hopkirk, un ancien du Times, s’est plongé dans la guerre froide – avant l’heure – que se sont menés les empires russes et britanniques au dix-neuvième siècle pour la maîtrise de la région.

Il a enquêté sur le terrain et exhumé les récits des espions, des géographes, des officiers et des reporters qui, pour la gloire d’une nation, se sont frottés à des hommes et à une nature hostile, se taillant au passage des destins hors-normes. Plusieurs n’en revinrent jamais.

De cet énorme travail d’enquête, Peter Hopkirk a tiré un livre magistral, « Le Grand Jeu. Officiers et espions en Asie centrale », enfin traduit en français et édité chez Nevicata.

À la fois récit et document, cet ouvrage passionnant se révèle d’une saisissante actualité, un authentique manuel qui permet de saisir les leçons de l’Histoire et les enjeux d’une lutte qui se poursuit.

Publicités