Ruth MacKenzie: Une femme à la hauteur de la tâche

Posted on 5 juin 2010 par

0


Visage pale, lèvres rouges, cheveux blancs avec quelques mèches noires dans le style de la diabolique Cruella, personnage qui pourrait être sorti tout droit d’un tableau d’Otto Dix, selon les termes du « Guardian », Ruth MacKenzie, 54 ans, vit, mange et respire par et pour les Olympiades culturelles et leur couronnement, le Festival Londres 2012. Nommée il y a 2 ans pour  » rattraper la sauce  » d’une olympiade qui semblait se disperser un peu trop, cette femme de poigne, maniant habilement culture et politique, travaille depuis lors d’arrache-pied pour lier le tout et lui donner une envergure internationale.

Ancienne directrice de l’opéra d’Ecosse, des festivals de Chichester et de Manchester, consultante pour le festival de Vienne, la BBC, la Tate ou encore le Arts Council, conseillère de différents secrétaires d’Etat à laculture, elle avait l’envergure nécessaire pour la mission. Et son arrivée à la direction des olympiades culturelles en a rassuré plus d’un, même si quelques mauvaises langues n’ont pas manqué de souligner certaines failles, dont une gestion financière critiquée de l’opéra d’Ecosse lorsqu’elle était à sa tête.

Née en Afrique du Sud, fille de journalistes, forcée de fuir le pays suite aux troubles de 1960 et à l’emprisonnement temporaire de sa mère, Ruth MacKenzie est tombée dans le monde de l’art dès son plus jeune âge. Enfant, elle intègre le Finchley Children’s Music Group. Jeune adulte, elle tombe amoureuse du théâtre. Lors de ses études en littérature anglaise à Cambridge, on la retrouvera même plus souvent sur les planches que sur les bancs. Elle laisse cependant rapidement la scène aux bons acteurs – » j’étais terrible « , dit-elle – pour se concentrer sur la production. Son talent c’est de tirer les ficelles et de faire vivre l’art de derrière les coulisses. Ce que cette femme  » déterminée, et qui n’a pas peur de se battre » n’a cessé de faire depuis lors.G.V.

Londres arbore les médailles d’or de la culture

Publicités